Des investisseurs chinois acquièrent 900 ha de terres agricoles dans l’Allier

Le groupe chinois Hongyang, qui avait déjà acquis 1700 ha de terres agricoles dans l’Indre début 2017, vient à nouveau d’acheter 900 ha, dans l’Allier cette fois. Comme lors de la première transaction, le groupe a profité de la brèche juridique qui empêche la Safer de préempter les terres agricoles lorsque la transaction, via le transfert de parts de société, ne concerne pas 100 % des parts. Le groupe chinois, comme la première fois, a acquis 98 % des parts de la société. Cette brèche juridique, dénoncée depuis plusieurs années par les Safer, aurait pu être comblée dès 2017 par une loi foncière sur laquelle les parlementaires étaient tombés d’accord. Celle-ci avait cependant été Invalidée par le Conseil Constitutionnel. Les dispositions de ce projet de loi pourraient être adoptées au cours du quinquennat Macron, le député PS Dominique Potier ayant été nommé à la tête d’une mission parlementaire sur la question. Les travaux de la mission devraient s’achever au printemps 2018.

(Source: Confédération Paysanne)

La déclaration du Forum Citoyen Afrique-Europe – Abidjan, novembre 2017 Une délégation internationale visite le Népal pour évaluer les violations du droit à l’alimentation